Les avantages des expérimentations agricoles ne sont plus à prouver. Mais comment mener une expérimentation agricole ? Nous vous présentons toutes les étapes dans cet article. Lisez ! 

La recherche du site d’implantation

La recherche du site d’implantation est la première étape du processus d’expérimentation agricole. Vous devez en effet trouver un espace qui pourra accueillir votre essai. Il faut savoir qu’une expérimentation agricole ne peut s’effectuer sur un terrain en plein centre-ville par exemple. Le lieu de l’expérimentation doit avoir un sol qui présente certaines caractéristiques indispensables. L’homogénéité du sol par exemple peut être une qualité primordiale. 

D’ailleurs, tous les sols ne présentent pas les mêmes caractéristiques et certaines expérimentations peuvent exiger certains types de sols. Il n’est pas rare de voir des expérimentations exiger des sols présentant des maladies particulières. D’autres peuvent exiger la présence de mauvaises herbes sur le sol ou des caractéristiques agronomiques spécifiques. 

Pour repérer les terrains ou les espaces adaptés à votre expérimentation, il faut faire appel à des techniciens experts du domaine. Ces derniers sauront choisir un terrain de qualité en exploitant leurs connaissances et leurs expériences. Inutile de rappeler qu’un sol qui n’est pas adapté à l’expérimentation agricole prévue pourrait faire foirer l’opération. Ce qui reviendrait à perdre de gros investissements. Cliquez pour avoir accès à un essai et étude de résidus

Le piquetage

Le piquetage

Après avoir trouvé le sol qu’il vous faut pour votre expérimentation avec l’aide des professionnels, vous devez maintenant passer à la deuxième étape de processus. Il s’agit de l’étape du piquetage. Le piquetage est une étape incontournable dans tout processus d’expérimentation agricole. 

Cependant, cette étape demande beaucoup de minutie de la part de ceux qui doivent l’effectuer. En effet, le piquetage détermine le look de l’expérimentation. Or celui-ci sera d’une grande importance pour le reste du processus. Le piquetage doit donc se faire de façon rigoureuse si l’on souhaite que le reste de l’expérimentation se déroule comme prévu. 

Par ailleurs, il sera effectué en fonction du plan de base de l’expérimentation agricole. Les paramètres comme les contraintes expérimentales, la préparation du lit de semences, l’homogénéité du parasitisme, la répartition des blocs ou encore la nature du sol doivent être pris en compte lors du piquetage. Vous devez de ce fait veiller au respect de ces détails lors de la réalisation du piquetage. 

Le semis et le détourage

Après le piquetage, vous devez maintenant mettre en terre les graines ou les semences. C’est l’étape du semis. Il existe d’ailleurs plusieurs types de semis. Du semis en ligne au semis à la volée, un large choix de technique s’offre à vous pour votre expérimentation agricole. Vous n’avez qu’à choisir en fonction des exigences de votre processus d’expérimentation. Le déroutage quant à lui va conduire au découpage bien précis des microparcelles. 

L’application des produits et les notations

L’application des produits et les notations

Vous devez maintenant passer à l’application des produits devant intervenir dans le processus d’expérimentation. Ces produits doivent être appliqués sur les plantations à l’aide de pulvérisateurs à compresseur électrique doté de rampes variant entre 2 et 3 mètres. Ces derniers représentent sans aucun doute la meilleure façon de faire atteindre les produits aux plantations. 

Par ailleurs, en ce qui concerne les produits fertilisants, une technique plus spécialisée est recommandée. Il s’agit de l’application de ces produits au moyen d’un équipement pneumatique pour microparcelles. Pour ce qui est des notations, elles sont effectuées en suivant les méthodes en vigueur dans votre région. 

La synthèse des résultats 

Après les étapes présentées plus haut, vous devez, pour finir, faire une synthèse des résultats de votre expérimentation. Le dossier final doit présenter : 

  1. Le protocole de l’expérimentation 
  2. Le déroulement de l’expérimentation avec les différentes étapes
  3. Le plan de l’expérimentation avec les coordonnées de l’agriculteur
  4. Les spécificités agroculturales et la conduite générale de la parcelle
  5. Le calendrier des traitements avec les conditions au moment du traitement (la température, l’hygrométrie, etc.)
  6. Les notations 
  7. Le résultat ramené aux normes et les analyses statistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.